Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Radical Dreamer
  • Radical Dreamer
  • : Webterrier d'une jaune caustique. Anecdotes, coups de truffe, chasse et (parfois) pêche.
  • Contact

Mot de la jaune

deviant-encart.png

23/07/13

 


°° R.A.S

Je rappelle que pour des raisons évidentes d'anonymat (bien que relatif sur la toile), les personnes représentées dans mon blog ne sont pas dessinées telles qu'elles sont physiquement. Inutile de venir me demander qui est qui et qui a fait quoi (je parle pour les gens qui me connaissent IRL de près ou de loin). Idem pour les fonctions, les prénoms (sauf exceptions).

 



21/08/07


°°
 
Ce blog vous facture 1€30 sans surtaxe par minute.
Sachez aussi qu'en venant sur ce blog, MSN devient payant. D'ailleurs, je vous conseil de faire passer ce mot à au moins 30 de vos contacts, ainsi vous éviterez d'être maudit en amour pour le restant de vos jours, vous sauverez une petite fille d'une maladie létale, on enverra du riz en Somalie, Sanglante Marie ne viendra pas vous couper un doigt, et vous sauverez votre compte MSN d'un passage à la surtaxe. Si si, véridique.

À voir !



 

 

Chibikokoro

Depaz

Gavroche

République des fourmis


Vie de com

Zav

 

 

Sites&blogz



Blogz&Spaces
de potes :


Anyarei

Asuchi

Choukette

Dai

Nico

Sumi


Sites:

Les Clodos des bois


21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 08:46
Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com
Repost 0
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 12:11
Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com


L'autre jour alors que je passai par hasard dans une rue où se trouvait un luthier, je décidai de m'arrêter pour me racheter une sourdine, chose qui me manquait cruellement.
Il se trouve que je fut accueilli par un silence qui respirait l'étonnement et la méfiance. Lorsque je demandai ma dite sourdine, le luthier bégaya: "Mais... vous savez que celles-ci sont pour violon..."
Ce n'est qu'au bout d'une demi-heure qu'il a compris que oui j'étais violoniste et que non je n'étais pas là par hasard pour le braquer sauvagement avec ma selle de vélo. Je crois que je n'ai jamais vu quelqu'un d'aussi soulagé que lorsque je lui ai donné le nom de mon ancien professeur...m'enfin...
Repost 0
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 00:16
Elle fait frémir, des frissons parcourent votre échine,
de mauvais souvenirs tentent une approche, et oui
 la pause est là.



Mais c'est quoi cette bête là?! C'est quoi ça :
"Je veux faire une pause parce que je veux pas tout gâcher."
"Faisons une pause parce que j'ai des sentiments mais je suis perdu(e)."
"Faisons une pause jusqu'à ce qu'on puisse déménager à proximité l'un(e) de l'autre."
"Faisons une pause sur place à emporter sauce piment roquefort ou moutarde?"
Faisons une pause et mettons plein de parenthèses entre nous jusqu'à nous y inclure également?



Ok, quand on a été marié 20 ans, y a un moment où la pause s'impose pour respirer, souffler, mais merde, quand on est jeune et qu'on parle de relations dont la durée se compte en mois ou en une poignée d'année, une pause, c'est souvent une mise à mort [souvent j'ai dit, tapez pas].
Puis quoi, pourquoi les gens ne s'accrochent plus? On se barre, on s'enfuit, on se débarasse du bébé pour se changer les idées au lieu de faire face, c'est pour ça que les choses marchent moins bien que pour nos aïeux [ok ils n'avaient ni le choix ni l'espérance de vie mais tout de même].
Puis quoi, une moitié, ce n'est pas une [pause] clope, ni un DvD, ni l'heure du goûter. Mettre quelqu'un en stand-by c'est autrement plus complexe que laisser un objet de côté pour y revenir, et grand scoop, les gens c'est comme le VHS: si on le laisse en pause trop longtemps et trop souvent, ça s'abime. Et puis il y a toujours le risque que cette personne vive sa vie, car oui oui elle en a le droit, peut-être pas l'envie, certes.

Bon ok. j'ai volontairement adopté un point de vue 100% pejoratif dans cet article, mais tout le monde sait bien qu'en pratique rien n'est simple et parfois les pauses sont nécessaires, justifiées, et ne finissent pas en drame.





Image hébergée par servimg.com
Repost 0
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 18:19

alarm-system-warning-labels.gifLa milieusarde alarm-system-warning-labels.gif

 

 

 

 

 

 

 

(ce terme désignant uniquement les piliers du milieu) est un spécimen de gouine souvent stéréotypée soit dans son apparence soit dans son attitude, ou les deux combinés, qui est accueillie dans les lieux gays comme le messie, acclamée par toutes ses conquêtes/ex-conquêtes-devenues-des-amies/conquêtes-en prévision.

 

 

 

Elle repère les têtes nouvelles et trouve un prétexte pour leur adresser la parole, quitte à leur demander trois fois dans une soirée:



"Toi t'es hétéro?"
"Toi t'es gouine?"



Puis:



"T'as une meuf?"



Puis:



"T'écoutes du linkin park toi non?" 
(remplacez linkin park par ce que vous voudrez)



Toujours arborant une gestuelle tout à fait masculine notamment lorsqu'elle danse, une démarche de matador, un regard de tueuse parfois interrompu dans son intensité par ce qui ressemble à des clins d'oeil.
Toujours célibataire sans l'être vraiment, la milieusarde possède la particularité d'être d'une certaine
crédibilité dans toutes ses paroles, excepté lorsqu'elle lance des tirades préfabriquées comprenant des phrases telles que:

 



"Je décrocherai la lune pour toi, ton père est un voleur, il a pris les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux, 
t'es la femme de ma vie j'suis dingue de toi (...)"

 





Note: La milieusarde est potentiellement un nid de microbes.

 

 

 

 

 

"Les gens comme ça commencent dans le milieu, et finissent dans le milieu." (Succube)

 

 

 

 

 

Image hébergée par servimg.com
Repost 0
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 22:00

Blog-illu-80.jpg

Vous remarquerez que j'essaie de délaisser ma tablette graphique le plus possible au profit de mon rotring.



Hier soir, lors d'une fête de fac, pas mal de gens s'accordaient pour dire que je faisais "mec".

" On dirait un mec dans le noir!"
"Tu as une beauté masculine à part entière."

 

 

Chouette.

 

 

Parfois on ne sait plus trop si l'identité sexuelle a à voir dans l'attitude d'une personne. J'ai, depuis toute petite été très garçon manqué, et je n'aime pas qu'on me dise:

"Ah oui mais on se doutait que tu étais homo, t'es un garçon manqué de toute façon."

 

 

 

Il y a certes des filles qui se sentent obligé de se masculiniser du moment où elles ont fait leur coming out (en tout cas certaines donnent cette impression), mais il serait vraiment bon de dissocier identité sexuelle et goûts parfois. Une fois de plus on se retrouve trop facilement avec des cases stéréotypées dans lesquelles sont rangés les gens.

 

 

Zut quoi, il y a des hétérosexuelles très masculines, des homosexuelles très féminines, faut arrêter...

Si demain je me coupais les cheveux courts, on dirait:
"Typique de la gouine ça!"

Repost 0
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 00:15

Envie de prendre le large, marre d'avoir l'impression de vivre dans une version glauque et malsaine de The L word.
On dirait que toutes les lesbiennes de la région se connaissent, et même au-delà, un peu comme un grand club où tout le monde crache son venin sur le dos de tout le monde, où l'on ne peut rencontrer personne sans entendre quelqu'un s'exclamer:

 


"Ah oui, machin, l'ex de truc qui est sortie avec bidule 
qui connait chose qui est mon ex?"

 




Les rencontres ont perdu leur charme, leur magie, même celles que l'on fait hors milieu de façon fortuite finissent par recouper cet épais magma gouinique.

 

 

 

 

 

 

 

Blog-illu-76.jpg

Toute ressemblance avec des personnes ayant réellement existé est fortuite... (sauf peut-être la personne au chapeau en plein milieu de la toile >8D)

Repost 0
7 septembre 2007 5 07 /09 /septembre /2007 19:44

La télé réalité fait son chemin depuis quelques années maintenant, nous servant tout et n'importe quoi, du chant au speed dating version ferme en passant par le relooking d'appartement où des échanges insolites de mode de vie.

 





En France, on nous grille les neurones avec des émissions regardables après une grosse journée bien chargée histoire de ne plus trop abuser de notre capacité de reflexion. Certes, il n'est pas désagréable de voir les mésaventures de fermiers maladroits se ridiculisant avec madame citadine, et on peut prendre plaisir à suivre le parcours de jeunes talents tentant de se faire une place.
Mais dans les pays voisins, la télé réalité passe parfois à la vitesse supérieure, laissant le lynchage gentillet pour de la violence gratuite et malsaine. Ainsi, une version du loft (en Russie il me semble? ou était-ce l'Allemagne...?) regroupant des jeunes difficiles laisse libre court à toutes choses, et l'on entend déjà des histoires de viols, bagarres... et l'audimat continue à exploser...

 

Et bien à présent nos amis américains lancent un reality show dans lequel des enfants devront se débrouiller seuls dans un village ambiance Far West, organisés en castes sociales, et âgés de 8 à 15 ans. On imagine dors et déjà le type de dérives que cela peut entraîner, et on croise les doigts, surtout lorsque l'on sait qu'une clause protège la production en cas de blessures graves, mort, ou grossesse au sein des participants... ... ...

 

 

 

 

 

C'est connu: le sensationnel attire l'attention, le sang-sationnel dirais-je. Peut-être que dans dix ans la télé réalité nous servira du Battle Royale à la louche.

 

 

Image hébergée par servimg.com

Repost 0
2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 00:02

De nos jours, les relations deviennent du consommable. Entre speed datings et agences de rencontres qu'elles soient online ou non, on prend un plateau, et on se balade dans le self, faisant notre petite sélection, notre panier, puis on passe à la caisse, avec plus ou moins de succès.

Ainsi ma mère signa pour un contrat de 40 rencontres dans son agence sur Chambéry (O_o... 40...), Meetic propose un service d'essai puis un service payant, etc.

C'est triste d'en être à devoir signer un contrat pour rencontrer quelqu'un, mais maintenant dans la rue, les passants marchent en fonçant tête baissée, accélèrent le pas si on les accoste, sont pendus à leur téléphone portable, la moindre tentative d'approche est prise comme une agression... Dur.

 

En tout cas, rappelez-moi de ne plus jamais créer un compte sur l'un de ces sites, que ce soit pour rire ou non (parfois on croise des trucs tellement loufoques que le moral remonte en flèche mais quand même). Gayvox, Gaypax, j'en ai soupé, à coup de:




- "couple cherche femme pour plan à trois."



- "Slt ta la cam? té dou?"



- "nous avons une amie chinoise très curieuse, ma femme et moi aimerions assister à votre rencontre... deux chinoises ensembles c'est raaaaaare."



- "Salut... t'es musclée? Tu soulève combien au maximum? Ca te dirais de faire de l'altérophilie?"



- "Je cherche la femme de ma vie...oh je ne te connais que depuis dix minutes sur le chat mais le courant passe trop bien si t'étais là je te demanderais en mariage!"



- "Oui euh je suis là sans raison et à vrai dire j'm'en fiche bouffone."



- "Ha ha tu m'as l'air bien sympa! (et je suis une nympho inavouée qui veut juste te sauter pour te rajouter à sa liste.)"



- "Bah moi je suis bi curieuse, j'ai déjà un mec mais je vais voir un peu à droite à gauche pour m'élargir... l'horizon."



- "Alors moi je file le parfait amour avec ma chériiiiiiiiie... mais je traîne quand même sur gayvox avec l'indicatif "cherche love"."


 

Et j'en passe...

Repost 0
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 00:02

You're so Shane today!

Bon alors voilà, l'androgynisme, c'est in, c'est hype, c'est sexy, trop top quoi. Mais pas n'importe quel androgynisme (oui parce que les camioneuses sont androgynes aussi hein). L'androgynisme fashion. Ainsi nous voilà avec des sosies de Shane partout dans la rue, on ne peut plus porter une chemise avec un jean sans être assimilée à ce personnage de fiction.
Ceci dit, les androgynes de toujours si on peut dire ainsi, se reconnaissent au milieu du tas. Les Shanes exagèreront leur posture, leur démarche, renvoyant une bourrasque d'artificialité, les vraies sont classes d'elles-même.
 

 

On pourrait presque lancer une mode, au même titre que le genre Gothique, Punk, Lolita, Skate ... là ça serait Shane.


 

 

Cependant, sur la planète lesbos, depuis quelques temps (aux alentours de début 2007), on voit fleurir partout des petits chapeaux...

 

C'est l'effet Papi.
(et non pas papillon)

 

Nouveau personnage de The L word (saison 4), et concurrente directe de Shane dans la rubrique "je me tape tout ce qui passe". Du coup voilà la nouvelle vague de coureuses de jupons. 

 

 Alors on peut se demander si les séries reprennent les clichés et les modes du milieu, ou si c'est le milieu qui se calque sur les séries...

A mes yeux la réponse ne fait pas de doute.

 

 

Alors par pitié dans la saison 5,
fini les androgynes skiny,
fini les bomba latinas,
Show Time je vous implore,
introduisez une asiatique qui se tape tout le monde!
(j'aurai peut-être enfin un peu de succès bon dieu)

 

 

 

 

 


 

  • Pour les néophytes:

Shane:  Personnage de la série The L word, très populaire, qui se tape toutes les nanas jusque dans la saison 4.
Physique maigre et androgyne.

Papi:  Personnage de la série The L word introduit dans la saison 4... qui se tape toutes les nanas.
Physique latino. (histoire de compenser avec la sortie de Carmen ?)

 


 

 

Le plus bête dans l'affaire, c'est qu'à la base, le style un peu cabaret de Papi et le style chemise jean ou decontract habillé de Shane sont des façons de se vêtir tout à fait courantes, mais au final complètement dénaturées par les séries et assimilées à d'autres choses au final à cause de toute l'intox que ça génère. En tout cas je n'ose même plus sortir mes chemises pour ma part... rien que pour l'impression désagréable d'avoir une pancarte "Lez girl very Shane today" au-dessus de ma tête. 

Repost 0
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 23:56

La mode est à la bisexualité.

 

A cela je répond un crachat acide.

 

En effet, cette vague de bisexualité n'aide vraiment pas à améliorer l'image de l'homosexualité, poussant plus encore les préjugés dans la voie du communisme sexuel soi disant caractéristique des gays.

 

Alors à toutes les petites merdeuses se prétendant bi, (car chez les hommes cette mode semble moins prononcée), j'aimerais dire qu'il ne faut pas tout confondre.

Etre homosexuel, ce n'est pas juste coucher avec une personne de même sexe. Etre bisexuel, ce n'est pas juste se taper la terre entière (oups) pouvoir coucher avec le tout venant (oups I did it again?) pouvoir dire qu'on aime le corps d'une femme autant que celui d'un homme.

 

Si les mots cités ci-dessus expriment clairement une idée de sexualité, il ne faut pas pour autant oublier les sentiments. Je connais nombre de personnes capables de coucher avec X ou Y, mais incapables de concevoir leur vie sentimentale avec une personne de même sexe, mais qui se proclament bi.

 

Ces gens là, je les appelle des omnisexuels, parce qu'il ne faut pas tout confondre, et parce que j'en ai marre de voir les torchons et les serviettes mêlés, à savoir les « vrais bi », comme ma kéké, qui conçoivent l'amour aussi bien avec un homme qu'une femme, et les omni, qui conçoivent la baise avec tout le monde.

 

 

 

NB: euh...je n'englobe pas forcément la zoophilie, la nécrophilie et toutes les pratiques en -philie dans l'omnisexualité, pas par discrimination, mais parce que si je fais ça, on a des heures à débattre, et que c'est pas le sujet...et que franchement... bref... (j'anticipe sur les éventuels pointilleux)

Repost 0